Gravure de Goya

Petit lexique des techniques de l'estampe
par Marie Naud – septembre 2010





Aquatinte (à la colophane) :
Technique de gravure en creux sur métal utilisant une résine en poudre avant un passage dans l'acide, et permettant l'obtention de zones de gris sur le tirage, en jouant sur la morsure et sur la finesse du grainage; l’aquatinte permet de rendre un effet de lavis.

Burin :
Technique de gravure directe (sans acide) utilisant un outil (tige d'acier trempé taillée en biseau carré ou losangé) permettant au graveur d'entailler le métal d'une plaque en creusant celui-ci de façon à former des copeaux pour une taille en creux aux bords nets, les traits sont souvent parallèles et dans le sens de la forme.

Carborandum :
Le carborandum est un mélange de carbone et de silicium dilué à chaud avec une résine plastique.
La technique consistant à fabriquer une matrice à partir de plexi ou carton sur lequel on appose des matériaux tels que de la colle, du mastic… pour obtenir des matières, ce support est ensuite encré plus ou moins puis passé sous presse pour obtenir différentes impressions et gaufrages de matières.

Chalcographie / calcographie / calchographie :
Terme désignant globalement la gravure sur cuivre, et par extension, sur tout support métallique, par le moyen de l'une des techniques directes ou indirectes de gravure en creux.

Collagraphie / collographie :
Terme englobant toutes les techniques servant à fixer sur une matrice quelconque (bois, carton, plastique, métal …), à l'aide d'une substance adhésive ou crémeuse, divers objets et matériaux qui vont donner du relief au papier estampé.

Eau-forte :
Nom donné aux techniques de gravure en creux ayant recours à l'immersion d'une plaque dans l'acide ou "eau-forte".
Procédé consistant à graver avec une pointe une plaque de métal (cuivre, zinc…) préalablement vernie; cette plaque est ensuite plongée dans l'acide qui creuse les parties gravées, les creux sont ensuite encrés afin d'imprimer la plaque de métal sur papier à l'aide d'une presse.

Epreuve d'artiste : E.A.
Epreuves tirées en surplus du tirage numéroté, pour les besoins privés de l'artiste.

Epreuve d'essai :
Epreuve tirée par le pressier pour déterminer la qualité du tirage, avant le bon à tirer.

Epreuve d'état :
Epreuve tirée en cours de travail par le graveur pour déterminer la suite du travail.

Epreuve nature :
Epreuve obtenue par un essuyage intégral de la plaque encrée.

Epreuve retroussée :
Epreuve obtenue en faisant remonter, après l'essuyage, un peu d'encre sur les bords des tailles.

Estampe :
Image imprimée sur papier à partir d'une matrice, cette matrice peut avoir été gravée en creux (burin, pointe sèche, eau-forte, aquatinte...), en relief (xylogravure, linogravure) ou à plat (lithographie, sérigraphie, pochoir).

Estampe originale : toute oeuvre dont le support permettant l'impression a été réalisé par la main même de l'artiste, le nombre de tirages est limité et les épreuves sont numérotées.

Ex-libris :
Gravure personnalisée (dessin allégorique, symbolique ou blason), qu'un collectionneur colle sur l'intérieur de la couverture ou sur la page de garde de ses livres comme marque d'appartenance (comporte parfois le nom ou les initiales du propriétaire et parfois la signature de l'auteur du dessin et parfois une citation).

Gaufrage / embossage :
Empreinte laissée sur un papier humidifié après passage sous la presse avec un support gravé ou des matériaux (sans utilisation d'encre).

Grattoir :
Technique de gravure directe utilisant une outil à lame triangulaire aiguisé permettant de travailler la plaque de métal (ébarber, gratter...).

Gravure (intaglio) :
Oeuvre imprimée par les techniques en creux, ou en relief (par opposition aux techniques à plat).
- techniques sèches ou directes: techniques de gravure dans lesquelles les tailles sont faites sur le matériau nu : pointe sèche burin, manière noire, linogravure...
- techniques indirectes : techniques faisant intervenir l'acide pour graver la plaque : eau-forte, aquatinte, vernis mou, sucre, ...

Gravure et perforation sur plastique, plexi, pvc, ... :
Gravure directe à l’aide de différents outils sur un support plastique permettant un tirage encré ou un gaufrage sur papier.

Linogravure :
Technique de gravure en relief consistant à graver une plaque de linoléum à l'aide de gouges, puis à encrer les parties supérieures de cette plaque à l'aide d'un rouleau, afin de l'imprimer ensuite sur papier.

Lithographie :
Technique à l'origine de l'offset.
Technique de gravure à plat basée sur le principe de répulsion réciproque de l'eau et du corps gras : le support est une pierre calcaire sur laquelle on dessine avec un matériau gras : à ces endroits lors de l'impression, la pierre attire l'encre, alors qu'aux endroits non dessinés elle retient l'eau (celle-ci rejetant l'encre), l'impression se faisant sous presse en posant le papier sur la pierre préalablement humectée d'eau et encrée.

Manière noire / mezzotinte :
Technique de gravure directe : la plaque de métal est d'abord uniformément grainée avec un berceau. Elle est ensuite plus ou moins écrasée manuellement à l'aide de grattoirs et brunissoirs; ces parties dégagées par le graveur ressortiront en gris clair et blanc sur le papier après impression.

Méthode Hayter / couleurs simultanées / viscosity print :
Méthode particulière d’impression en couleur : les encres de couleur sont préalablement travaillées, puis simultanément déposées en profondeur sur la plaque de métal avec une poupée (de manière classique) et en surface au rouleau (comme une linogravure ou xylogravure); cette façon particulière d’encrer les gravures en creux permet la superposition des couleurs liée à la différence de profondeur des gravures.

Monotype :
Estampe obtenue par peinture directe à l'encre sur une plaque, avec ou sans gravure préalable, et qui fait l'objet d'un tirage unique après passage sur la presse.

Photogravure / héliogravure / photopolymer :
Image photographique transférée sur une plaque de métal ou une plaque polymer et gravée avant impression.

Pointe sèche :
Technique de gravure directe utilisant une pointe d'acier emmanchée qui trace directement les traits sur le métal nu et laissant des barbes le long des tailles qui donnent au tirage un trait caractéristique.

Roulette :
Outil formé d'une petite roue dentelée fixée à un manche, cette roue peut varier par sa forme et par le nombre de dents garnissant sa surface, en la déplaçant sur une plaque de métal, on trace sur celle-ci une ou plusieurs lignes de points; soit elle est utilisée en technique directe sur la plaque de métal, soit sur une plaque vernie avant morsure par l'acide.

Sérigraphie :
Technique de gravure à plat : une image photographique est tramée puis transférée sur un écran de soie; celui-ci est composé de petits trous qui sont bouchés ou pas (selon la trame); comme avec un pochoir: l'encre étalée sur l'écran peut ensuite passer par les parties non bouchées, imprimant ainsi sur le papier l'image avec ses nuances de gris et de couleurs.

Signature :
Signature autographe au crayon en bas de l'estampe, numérotation pour attester qu'il s'agit d'une estampe originale; suivant le tirage numéroté : quelques épreuves (6 en général) vont revenir à l'artiste : E.A.
- H.C. : hors commerce
- 1er état, 2è état ...
- E.R. : épreuve de remarque

Sucre :
Procédé de gravure par soulèvement du vernis : un mélange de sucre et d'encre de chine ou gouache est appliqué directement sur la plaque de métal, celle-ci est ensuite recouverte d'un vernis avant d'être trempée dans l'eau. Le sucre fond et décolle le vernis, la plaque est ensuite trempée dans l'acide pour faire attaquer les parties dénudées.

Taille-douce :
Désignation générique de tous les procédés de gravure en creux sur métal : burin, eau-forte, pointe sèche.

Technique mixte :
Terme désignant un mélange de plusieurs techniques sur une même gravure, et parfois même une "cuisine" ou des inventions personnelles de l'artiste.

Vernis mou :
Un vernis permettant de prendre des empreintes, soit de matériaux, type végétaux, tissus..., soit en déposant un papier sur le vernis afin d’y prendre ensuite l’empreinte d’un dessin; ce vernis est appliqué sur une plaque de métal, une fois l'empreinte prise, la plaque est mordue par l'acide.

Xylogravure / xylographie / gravure sur bois :
Technique de gravure en relief consistant à graver une plaque de bois à l'aide de gouges, puis à encrer les parties supérieures de cette plaque à l'aide d'un rouleau, afin de l'imprimer ensuite sur papier.

- gravure sur bois de bout :
technique de gravure sur bois utilisant le burin pour graver une plaque découpée perpendiculairement aux fibres (pris dans le sens transversal du tronc) : le problème du sens des fibres ne se pose pas : on obtient des traits particulièrement fins).
- gravure sur bois de fil :
technique de gravure sur bois utilisant des canifs, gouges, ciseaux à bois pour entailler la plaque dans le sens du fil ou des fibres (suivant l’axe du tronc de l’arbre et se traduisant par une certaine dureté du trait).